Une année finie une autre s’annonce avec beaucoup plus de défis. Cette année qui s’achève aura été une année de prouesse pour Dr Sékou Koureissy Condé. Une année de prouesse d’autant plus que l’activiste de la société civile et prêcheur de la paix a dédié sa vie à la recherche et à la préservation de la paix à tout temps et à tout lieu. Une confiance non la moindre qui pousse les protagonistes de tout bord confondu à lui faire appel en tant que Médiateur et homme de paix.
 
2018 ou l’année des crises politiques et électorales en Guinée.
Le 04 février 2018, les Guinéens étaient aux urnes pour élire leurs représentants à la base c’est-à-dire les exécutifs communaux. 10 mois après le pays reste toujours plongé dans les crises nées de ces élections municipales. Le premier Médiateur de la République de l’histoire de la Guinée, le Dr Koureissy Condé, connaissant l’ampleur de la crise qui secoue son pays a pris son bâton de pèlerin pour aller à la  rencontre des différents acteurs de la crise afin de trouver un dénouement heureux à cette crise. C’est pourquoi le 17 mars 2018, le Directeur exécutif de Africain Crisis Group a adressé une lettre ouverte au président de la République dans laquelle le Dr Koureissy Condé a estimé qu’aucune restauration de confiance, aussi bien entre les citoyens eux mêmes et entre les citoyens et l’État, ne peut avoir lieu sans la Justice, d’où la grande importance à accorder à la présence, l’efficacité, et l’impartialité de cette institution régalienne de notre État.
Nous sommes aujourd’hui à plus de 100 morts signalés, et la responsabilité de l’Etat à travers les forces de l’ordre est mise en cause. Voilà autant d’éléments qui aggravent le repli  identitaire, et ternissent l’image de notre pays sur le plan international. En tant que chef d’Etat, et en tant que garant de la Constitution, il vous incombe à vous, en premier lieu, de mettre fin à ces agissements, car c’est le vivre et grandir ensemble dans notre beau pays qui sont en jeu.
Six mois plus tard le 23 octobre 2018, peu après le blocage du cortège du chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo, à la Belle-Vue où son véhicule a été touché « par une balle », le Dr Sékou Koureissy Condé fidèle à sa mission de paix, s’est rendu sous une vive tension au domicile du président de l’UFDG pour prêcher la paix et appeler à la retenue.
Moins de deux semaines plus tard, le président de la Convention des acteurs non étatiques de Guinée (CANEG), était dans la matinée du 08 novembre chez Cellou Dalein Diallo jour choisi par ce dernier pour manifester. Dr Condé etait venu faire étalage des dernières dispositions qu’il envisageait face à la recrudescence des actes de violences et des cas de morts qui montent crescendo en Guinée.
Le 12 soit quatre jours plus tard, le directeur exécutif de Africain Crisis groupe organise une conférence de presse sous le le thème la consolidation de la paix en Guinée.
 
Sur le plan social
Cette année 2018, deux crises majeures ont secouées le pays : la grève des enseignants qui continue de paralyser le système éducatif guinéen et les prises de positions des certaines coordinations régionales.
 
De la grève des enseignants.
Après avoir suspendu sa grève au mois de mai, le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a relancé son mot d’ordre de grève le 03 octobre dernier, date officielle de l’ouverture des classes. Les enseignants réclament un salaire de base de 8 000 000 GNF. Cette fois-ci, pour casser le mouvement de grève, l’exécutif opte pour la fermeté en gelant le salaire des grévistes tout en menaçant de les licencier. Sur cette autre actualité, Dr Sékou Koureissy Condé n’est pas resté indifférent. Le 03 novembre 2018 donc, le Directeur exécutif de Africain Crisis a été reçu par le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah entouré des membres de son bureau exécutif. L’émissaire de la CANEG et de ACG avait promis de faire tout son maximum pour rapprocher le bureau exécutif du SLECG et la Primature afin d’ouvrir un couloir de négociations.
 
Dans les QG des coordinations régionales
Comme le disait l’autre, le dialogue c’est l’écoute et l’acceptation de la vérité par tous. Le 24 novembre 2018 alors qu’il rentre d’une tournée européenne, le Dr sekou Koureissy Condé avec sa crédibilité et sa franchise a été accueilli avec joie, confiance et considération par les coordinations du Fouta et du Mandingue pour parler de la crise actuelle en Guinée.  Cette atmosphère a donné de l’espoir et de la détermination à l’activiste de la société civile et prêcheur de paix de rencontrer le médiateur et la Présidente du conseil économique et social ainsi que les 2 autres coordinations pour maîtriser la situation et revenir à une vie sociale normale en Guinée.
 
De la société civile à la société politique il n’y a qu’un  seul pas.
Contre toute attente le Dr Sékou Koureissy Condé, annonce dans la matinée du 27 Novembre dans l’émission les grandes gueules de la Radio espace, qu’il revenait à la politique.
Celui qui était jusque là Président de la CANEG a fini par revenir à ses anciennes habitudes. Il faut noter que le parti ARENA Alliance pour le Renouveau National  est l’un des premiers partis politiques crée en Guinée après l’instauration  du multipartisme en 1992. « Il s’agit de se battre pour dépasser les clivages et garantir une place permanente pour la paix, la réconciliation, la justice sociale et le développement  » Dixit Dr Sekou Koureissy Condé dans la même émission.
Le 02 décembre soit 05 jours après son retour en politique,
 le président du parti Alliance pour le Renouveau National Dr Sékou  Koureïssy  Condé  était l’hôte des populations  de la cité solidarité située à Taouyah dans la commune de Ratoma.  À cette occasion, un accueil chaleureux lui a été réservé par ces populations.
En qualité  de parrain, l’ancien médiateur de la République a mis l’occasion à profit pour assister à la remise du don de vivres composés des sacs de riz de 50kg, des cartons de savons, de l’eau minérale entre autre offert par  le mérite international de la jeunesse Guinée aux populations de la cité solidarité. Dans la foulée Dr Condé s’exprime en ces termes:
<<La solidarité est une marque d’attention,  une marque de compassion, la solidarité est une vertue humaine, être solidaire c’est éviter l’exclusion et c’est ça le fondement de notre société. Être à côté de ceux qui attendent de plus ou du mieux de vous est un geste humain qui n’a pas de mesure. Ce projet est un projet important que je me ferai le devoir de porter au sein de African Crisis Group. C’est vrai que nous, nous sommes sur le terrain de la prévention et la résolution des conflits mais nous sommes surtout sur le terrain de la sécurité humaine…>> a t-il expliqué.
Présidence de la CANEG
L’ambiance était détendue et pleine d’émotion le lundi 03 décembre 2018 au siège de la convention des acteurs non étatiques de Guinée (CANEG) situé à Kaporo rails dans la commune de Ratoma. En effet, Dr Sékou Koureïssy Condé, jusque là Président de cette structure bien connue de la société civile guinéenne a officiellement passé le témoin à Madame Madina Bah, jusque là consultante, pour impulser une nouvelle dynamique à la CANEG. Les membres de la CANEG ont saisit cette occasion pour apprécier et saluer les acquis, la notoriété et la confiance que la plateforme CANEG a su conquérir sous l’éclairage et le leadership de Dr Sekou Koureissy Condé durant ces dernières années.
Décès de la sœur du président Alpha Condé: Dr Koureissy Condé à la maison mortuaire
Après l’annonce du décès de Madame Dabo née Hadja Diaba Condé, sœur aînée du président de la République le  Professeur  Alpha Condé le jeudi 13 décembre 2018, le Dr Sékou Koureissy Condé, par ailleurs, Président du parti Alliance pour le Renouveau National (ARENA), s’est rendu le vendredi 14 décembre à la maison mortuaire.
Le Président de l’ARENA était venu présenter ses condoléances à la famille et proche du président Alpha Condé.
Dr Koureissy Condé a par la suite réitéré tout son soutien et sa compassion à la famille de Hadja Diaba Condé pendant ces moments de peine, de tristesse et de douleur. Une visite hautement saluée par la famille et proche du président Alpha Condé.
Depuis l’annonce le 27 novembre donc, celui qui a été trois ans de suite la personnalité préférée des guinéens s’emploie activement, pour impulser, une dynamique non la moindre à sa formation politique afin d’humaniser les débats politiques en Guinée.
Comme témoigne d’ailleurs sa déclaration: <<Je ne suis pas venu en politique  pour dompter ou pour manipuler mes concitoyens. Je suis là pour apporter un nouveau ton, un nouveau projet avec toutes compétences dans tous les domaines pour une  autre façon de faire la politique en Guinée. C’est un retour auprès des acteurs en vue de renforcer le processus de normalisation de l’espace politique.
 
Voeux de nouvel an
A l’occasion donc de cette fin d’année, le président de l’ARENA souhaite  bonne et heureuse année 2019 à tous ses compatriotes guinéens. Que Dieu nous comble de tout le bonheur qui puisse exister dans la vie.  » Pour l’être humain, Dieu nous a laissé un important choix à faire tous les jours entre le bien et le mal; à chacun de choisir en toute liberté.
                                                                                                                                       L ’attaché de presse 
                                                                                                                                       Thierno Abdoul Barry