BIOGRAPHIE

Koureissy Condé est un homme politique guinéen, président de l’association des enseignants-chercheurs en prévention et résolution des conflits en Afrique et président co-fondateur de l’African Crisis Group, cabinet de conseil auprès des États africains.

Né en 1954 à Kourrousa, Koureissy Condé s’est toujours investi dans la promotion du dialogue et de la paix. Toute sa vie a été guidée par la défense d’une vision panafricaine de la paix, qui passe par une acceptation des diversités culturelles et un retour à une approche transnationale et transfrontalière des méthodes et mécanismes de résolution des conflits et de réconciliation.

En 2004, Koureissy Condé fonde l’American Council Africa, une ONG dédiée à l’étude de la complémentarité entre les mécanismes traditionnels et modernes de résolution des conflits en Afrique. La même année, il dirige le Symposium international sur la négociation et la résolution des conflits organisé par l’Université du Cap (Afrique du Sud).

En 2010, le président de la transition le nomme premier médiateur de Guinée. Koureissy Condé a pris une part active dans la transition démocratique de son pays, ce qui fit de lui un personnage clé du processus de rétablissement de l’État de droit.

Son action à la tête de l’African Crisis Group, dont l’expertise et les résultats sont internationalement reconnus, repose sur son expérience exceptionnelle.

Son action en faveur d’un règlement pacifique des conflits inspire les jeunes générations.
En 2014 et 2015, les 5ème et 6ème promotions des étudiants en Sciences politiques de l’Université de Sanfonia se baptisent « Promotion Docteur Sékou Koureissy Condé ».

Depuis 2014, il a été élu 3 fois personnalité préférée des guinéens pour les initiatives de paix.

Président d’associations

  • Président de la C.A.N.E.G (Convention des Acteurs Non Étatiques de Guinée)
  • Président co-fondateur de l’ACG, (African Crisis Group)
  • Coordonnateur du programme de l’HUMACOOP (ONG internationale basée à Grenoble) pour l’Afrique de l’Ouest depuis 2015.

Enseignant Chercheur

  • Doctorat en droit de l’Université Charles
    de Prague – République Tchèque
  • Doctorat en sociologie politique de l’Université de Freibourg – Allemagne
  • Chercheur à l’institut Max Planck de droit pénal international et de criminologie de Fribourg-en-Brisgau – Allemagne
  • Enseignant-chercheur à l’institut des études Africaines et Afro-Américaines de l’université de New-York – NYU – États-Unis
  • Enseignant en prévention et résolution de conflits en Afrique à l’Université de Columbia – États-Unis
  • Enseignant-chercheur à l’Université Sanfonia de Conakry depuis 2010.

Formations Parcours

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

  • Président de la Convention des Acteurs Non Etatiques de Guinée (CANEG)
  • Directeur Exécutif de l’African Crisis Group – En fonction depuis le Avril 2011
  • Facilitateur National du dialogue politique inter- Guinéens – Mars -2013
  • Premier Médiateur de la République de Guinée – 2011
  • Rapporteur Général de la mission de contact et d’information de la Francophonie en République Démocratique du Congo- Novembre 2011
  • Secrétaire Général du Conseil National de la Transition (CNT) – République de Guinée – 2010
  • Professeur à l’Université Columbia, New York et à l’Université de New York (NYU) – 2003
  • Ministre de la Sécurité – République de Guinée -1997 – 2000

CARRIERE SCIENTIFIQUE

  • Diplômé d’Histoire et Sociologie des Universités de Kankan et de Conakry (GUINEE)
  • Doctorat en Droit à la faculté de droit de l’université Charles de Prague
  • Chercheur scientifique à l’Institut Max-Planck de droit pénal international
  • Doctorat en sociologie politique à l’université de Freiburg,Br.

INTERNATIONALES

  • Français
  • Anglais
  • Allemand
  • Tchèque

Déclic étudiant

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu le goût de l’implication et de l’engagement. Je suis rentré dans la vie associative en tant qu’activiste depuis l’age de 14 ans, puis en tant que leader estudiantin depuis 1976. Je fais partie de la Génération des indépendances. J’ai toujours su qu’il fallait que je m’implique pour faire bouger les lignes.