Artisan de Paix

« les hommes peuvent vivre en paix »

Son ambition – Son crédo – Ses actions diplomatiques

Ambition de Sekou Koureissy Conde

 

À l’heure de la multiplication des conflits dans le monde, et de la croissante crispation et anxiété éprouvées par les hommes face au spectacle continu de la violence, parler de paix semble déplacé. En effet, pris dans la tourmente quotidienne et dans la « tyrannie » de l’instantanéité, où chaque information reçue nous informe d’un nouveau malheur s’étant déroulé, notre monde semble être tout sauf en paix. Qu’il s’agisse des conflits sociaux, des tensions ethniques, du terrorisme, ou des guerres à proprement parler, les indicateurs de paix sont, pour la majorité, au rouge. Dans un tel état, et face à un paralysant sentiment personnel et collectif d’impuissance, parler de paix pourrait même sembler indécent, car en décalage total avec la réalité de notre monde. Malgré cela, j’affirme que parler de paix relève de notre devoir, et qu’il l’est d’autant plus que la réalité de notre monde s’en éloigne. C’est précisément lorsque la forêt est en feu que tous les efforts doivent être faits pour trouver de l’eau. Or, pour trouver la paix, encore nous-faut il commencer par en parler.

 

Cela fait aujourd’hui X années que j’ai entamé mon combat pour la paix. Le postulat à la source de mon engagement est ma conviction que, fondamentalement, les hommes peuvent vivre en paix. Or, qu’est-ce que la paix ? À mon sens, la paix n’est pas, comme elle est communément définie, une simple absence de guerre ou de violence. Bien plutôt, la paix est à mes yeux avant tout un état d’esprit, un état d’esprit qui porte l’homme vers le dialogue avec son prochain.

Médiation

Conflits
Intercommunautaires

  • Sécurité alimentaire : accès à l’eau, aux moyens de production
  • Foncier : cadastre coutumier versus cadastre administratif
  • Exploitation des ressources non renouvelables : exploitations minières et d’hydrocarbures versus droit du sol coutumier et retombées au niveau des communautés locales
  • Socio-Culturelles

Conflits
Interethniques

  • Politique : élections, gouvernance
  • Activités économiques : prise en compte des intérêts de chaque entité
  • Religion : conflits intra-religieux, conflits interreligieux liés aux droits, subsistance de croyances coutumières versus religions officielles

Conflits
Armés

  • Politique : contrôle du pouvoir
  • Economie : contrôle des ressources naturelles
  • Religion : imposition de formes de croyances religieuses

2017
Sénégal

Lancement de l’initiative de la création d’un parlement Ouest africain de la société Civile.

2016
Togo

Renforcement des capacités des organisations de la Société Civile

2015
Guinée

Campagne de sensibilisation sur la sécurité des minorités territoriale

2014
Burkina Faso

Médiation dans la crise institutionelle sur la limitation du mandat présidentiel

2012
Mali

Facilitateur auprès de la CEDEAO pour la société civile

2011
République Démocratique du Congo

Rapporteur général de la mission d’observation des élections présidentielles

African Crisis Group

Le Rôle de l’African Crisis Group

L’African Crisis Group est un cabinet panafricain de conseils et d’études stratégiques à statut associatif.
Sa vision est de promouvoir auprès des États Africains, de la société civile et des organisations régionales, la culture de la prévention au lieu de la culture de la réaction actuellement pratiquée. Son approche est la valorisation de la complémentarité entre les mécanismes modernes et traditionnels de résolution des conflits, dans une perspective transnationale et transfrontalière.

Les missions d’African Crisis Group :

  • Evaluation et suivi de risques
  • Prévention et résolution des conflits
  • Appui à une bonne gouvernance
  • Consolidation de la paix

Les dernières interventions de l’African Crisis Group

  • Burkina Faso
  • Guinée
  • Niger
  • Congo

Une méthode basée sur la construction du dialogue

L’African Crisis Group privilégie les solutions endogènes en s’appuyant sur le dialogue comme outil fondamental de règlement des conflits. Pour ce faire, nous identifions les structures et les acteurs locaux afin de déterminer les causes et la cartographie des conflits. L’African Crisis Group cherche à rapprocher les différentes structures régionales en vue de trouver une issue aux différentes crises.

  • Identification des causes et des sources
  • Identification des acteurs et de leurs motivations
  • Cartographie du conflit et des acteurs
  • Schéma de construction du dialogue et des perspectives de solutions
  • Identification des mécanismes endogènes de résolution

La CANEG

Vision : elle rêve d’une Guinée paisible et prospère qui garantit la sécurité et une justice équitable à tous ses citoyens.

Présentation de la CANEG

(Convention des Acteurs Non-Etatiques de Guinée)

La CANEG, un partenaire stratégique sur les questions de paix, justice, sécurité, décentralisation et développement local »
La Convention des Acteurs Non-Etatiques de Guinée a été créée en 2014, à l’issue d’une série de concertations entre divers acteurs de la société civile, ceux du monde universitaire et des personnes ressources de tout genre.
Depuis sa création, la CANEG s’est progressivement affiché comme une structure faîtière qui regroupe à la fois des OSC, des universitaires, des particuliers engagés dans la défense de l’intérêt général et des jeunes venant de tous les horizons socio-économiques.

Fort de son poids social et de la diversité des compétences dont elle regorge, la CANEG se veut être un partenaire privilégié dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et programmes de développement en Guinée, particulièrement dans ses domaines de compétence que sont : paix, justice, sécurité, décentralisation et développement local.
La dégradation progressive de la situation socioéconomique et surtout politique de notre pays pendant ces dernières années, a amené la CANEG à intensifier son intervention dans les actions de prévention de conflits et de consolidation de la paix. La CANEG s’intéresse de près à la réforme du secteur de la sécurité et celui de la justice. Notre organisation compte également s’investir dans le renforcement de la décentralisation, du développement local, de l’emploi des jeunes et de la promotion de l’équité entre les genres, mais également la promotion de la réflexion et du débat citoyen sur les questions d’intérêt national.

Missions de la CANEG

Pour concrétiser sa vision, la CANEG se donne pour mission de développer ses propres initiatives ou de participer à des dynamiques visant à :

  • prévenir les conflits et à consolider la paix en Guinée ;
  • garantir la sécurité des guinéens et de leurs biens ;
  • assurer une justice efficace et équitable pour tous les citoyens guinéens ;
  • optimiser l’employabilité des jeunes et des femmes de Guinée ;
  • rendre effective la décentralisation en Guinée pour qu’elle permette le développement durable de nos collectivités locales ;
  • proposer des alternatives pertinentes en faveur du développent de la Guinée à travers les contributions de qualité
  • proposées par les instances créées à cet effet.

Principes fondateurs de la CANEG

La CANEG est convaincue qu’aucun développement n’est possible sans la paix et la sécurité humaine.
C’est pourquoi, la CANEG prône la culture du dialogue et la lutte contre la pauvreté sur toutes ses formes. Pour ce faire, il est primordial de valoriser les talents et de saisir les opportunités qui se présentent.
La devise de la CANEG est :

TOLERANCE – EQUITE – PROACTIVITE